Zoupitizoup

Nommer, c’est reconnaître

Avez-vous déjà été appelé·e par votre prénom alors que vous ne vous y attendiez pas? Une personne que vous venez de rencontrer, une supérieure hiérarchique, votre boucher,…

Quand ça m’arrive, la surprise m’envahit, doublée d’une vague de chaleur qui me soulève les pommettes. Je sors de l’anonymat, je prends une toute autre dimension dans les yeux de mon interlocuteur·trice… que ça fait du bien d’être reconnue.

C’est criant pour le prénom, et ça vaut pour tout le reste. Mettre des mots sur les différentes facettes de la réalité permet de mieux l’appréhender… et de la modifier.

Zoupitizoup est un mot de mon invention. Au moment de poser un nom sur mes activités de coach, cette onomatopée joyeuse et sémillante m’a sauté au visage. Zoupitizoup ! Vous n’allez pas en revenir comme c’est gai. Zoupitizoup ! On change un détail ou l’autre dans notre manière de parler et notre vie va mieux. Zoupitizoup ! La fantaisie peut être un excellent vecteur de contenus rigoureux.

Zoupitizoup… je me prononce, et je trouve tout ce dont je veux habiter mon rôle de coach.

Nommer, c’est reconnaître.

Et vous ?

  • Qui allez vous nommer plus souvent dans votre entourage ?
  • Quand vous êtes-vous senti·e reconnu·e pour la dernière fois ?
  • Comment vous décririez-vous en cinq mots positifs ?

Bon amusement… 🙂

2 thoughts on “Nommer, c’est reconnaître

Comments are closed.